Pour ceux et celles qui s'intéressent à ces forces et ces capacités étranges.


TOUTES LES ARCHIVES

SOMMAIRE des archives

 



Cliquez pour agrandir l'image
Si vous aimez, dites-le sur Facebook

J'aime sur Facebook




Les histoires Fantastique3





Afin d'appréhender tout ma philosophie, dégagée d'après mes 44 années d'études sur les pouvoirs de l'esprit, il faut lire TOUTES les notes que j'ai écrites (je sais, cela fait du travail!). Mais, sans cela, vous ne pouvez pas comprendre la vérité des choses... à moins que vous ayez vous-même, autant d'années d'études sur ce sujet et un QI de plus de 130, (le mien n'est que de 130).
Grenouilles de bénitier et autres malades de quelconques religions, s'abstenir: vous risquez d'être choqué-es... On appelle cela: liberté d'expression!

Les notes sont placées au fur et à mesure de l'ancienneté dans les archives, voir le sommaire ci-après.



Attention aux droits d'auteurs. Tous mes textes sont déposés.

Veuillez prendre note que, pour faciliter la lecture, le genre masculin inclut également le genre féminin dans toutes mes notes.

J'avertis les lecteurs que dans mes articles, malgré ce que vous pourriez croire, il n'y a aucune apologétique chrétienne.
J'utilise des références de nombreuses religions, croyances, mythes ainsi que des références littéraires pour donner des “images“ de compréhension vivante.



Abonnez-vous sur Youtube, à ma chaîne de vidéos



SOMMAIRE des archives


Dans les archives, les notes sont classées des plus lointaines au plus récentes....


Ma télé fait ce qui lui plait 

Cliquez pour agrandir l'image
mardi 19 septembre 2017, 10:37 (bis repetita)
J'ai maintes fois raconté que mon poste de télévision m'a fait des “misères“ depuis 2102 et l'entrée dans cette maisonnette neuve; s'allumer seul, se rallumer sur des chaînes où je n'allais jamais; se bloquer même durant la minute de silence pendant les attentats de Nice….
Depuis, il a continué à me faire des soucis divers, mais, comme je ne lui accordais plus du tout d'intérêt en écrivant sur ses frasques (depuis environ deux ans c'est notre minuteur qui fait des siennes), -jaloux- il a décidé, hier (18/09/2017), seul comme un grand, de me faire un petit coucou.
A 18 H 08 (le minutage est important), j'ai décidé que la journée “voyance“ était terminée et que je pouvais passer à autre chose, écouter les informations par exemple…. J'allume donc mon téléviseur (j'ai le satellite et toutes les chaînes d'infos se trouve côte à côte)… comme à cette heure ce ne sont que actualités sportives et débats d'experts divers et avariés qui s'autorisent à s'autoriser, je n'ai pas mis le son, me contentant de regarder défiler les infos.
Sauf que ces chaînes infos (ayant plus ou moins raté le passage de l'ouragan Irma pour ne montrer qu'Harley et ses  désastres), ont passé la journée d'hier à nous “bassiner“ avec ce qu'elles supputaient voracement comme le prochain cataclysme épouvantable de l'arc Atlantique (sic). Les bandes tournantes stationnaient sur la même info: Maria va être cataclysmique…. impossible de savoir autre chose à part que le présitante va faire son premier discours à l'ONU… tu parles d'un exploit.
Comme il est 18 H 15 et qu'un nouveau bulletin va commencer, je passe sur la Chaîne météo pour savoir ce que celle-ci racontait de mieux sur Maria. Soudain, mon téléphone professionnel sonne: j'ai, aussitôt bloqué le son, laissant le téléviseur fonctionner. Je ne pensais pas qu'il aller devoir rester muet aussi longtemps. Ce n'est qu'en me levant du canapé et en faisant un premier pas pour saisir le téléphone pro que j'ai “senti“ que Marie-Martine m'appelait.
Marie-Martine me consulte depuis les environ de 1992 ou avant… peu importe. Elle préparait alors une thèse à Toulouse (dont elle est native, comme moi). Puis, son époux ayant été muté à Paris elle l'a suivi…. finalement, au cours du temps, elle s'est retrouvée dans une direction administrative des bureaux du Premier ministre.
Elle était jeune mariée au début de notre relation, désormais, elle a passé sa cinquantaine. De toujours, elle m'appelle environ une à deux fois par an… un peu plus souvent depuis qu'elle se trouve au plus haut dans les ministères. C'est un panier de crocodiles affamés, comme vous vous doutez. Plus, des tyrannosaures, à triple denture s'il en est!
Un autre de mes clients a été Conseiller du ministre des Affaires Européennes sous le quinquennat de N. Sarkosy et ce jeune homme travaillait 35 heures par jour pour faire le boulot du “Prince“, époux d'une fille de famille, des banquiers hyper-fortunés. Le Sinistre socialo a honteusement démissionné dans le courant du quinquennat, piteusement même, du jour au lendemain, laissant ses cinq conseillers sans travail dont certains sans allocations “chômage“. Vous connaissez ses autres “alligatoresques“ péripéties depuis et son procès contre l'ex-gagnant des primaires de la droite.
Ce sont les conseillers des ministres plus ou moins nombreux, qui font tout le travail pour que “leur“ ministre en tirent gloire… ou tout au moins tous les “savantages zaquis“ de leur position de voraces, tout en haut de l'échelle, sous les ors des ministères de la République. Pendant que tu rames, cher smicard.
C'était bien Marie-Martine. Il m'est très souvent arrivé de “voir“ que l'un ou l'autre de mes client-es allait m'appeler dans les deux à trois jours suivants, mais “sentir“ à l'instant même, je crois bien qu'en 34 ans de carrière professionnelle, je puisse compter cette réalité, sur les cinq doigts d'une main.

Marie-Martine avait –comme toujours- une question professionnelle à poser et, instantanément, j'ai oublié que le téléviseur était allumé, son bloqué. Je réponds à sa question puis nous bavardons de choses et d'autres, cela fait bien huit mois que j'étais sans nouvelles…. l'entretien durait déjà depuis une bonne demi-heure.
Tout à coup, j'entends des voix. Dans la chaleur de la conversation, ces voix sont faibles et  je ne comprends pas d'où proviennent ces voix étrange, étouffées voire inaudibles. Je me dis que des voisines discutent devant ma porte mais petit à petit, le “ton“ monte et je comprends que mon téléviseur n'est plus muet mais que les animateurs météo sont entrés dans “la danse“… J'interromps Marie-Martine et je lui dis: “veuillez m'excuser mais je dois me lever pour éteindre mon téléviseur…
“Comment? me dit-elle, (elle ne comprend pas ce brusque saut du coq à l'âne)….
“Quand vous avez appelé, et comme je ne pensais plus faire de “voyance“ de la journée,  j'étais en train de regarder la chaîne météo: j'avais allumé mon téléviseur dont j'ai juste coupé le son juste avant de “sentir“ que c'était vous qui m'appeliez (et donc que nous allions parler longtemps)…. il s'est rallumé….
“Ha, exact!… je l'entends dit-elle“…
J'ai dû me lever pour éteindre carrément l'appareil et je suis revenu m'asseoir à la table du salon afin de terminer ma conversation.
Incompréhension totale de Marie-Martine. J'ai du raconter quelques uns des phénomènes insolites de télépsychie qui émaillent ma vie depuis plus de 35 ans. Ce qui l'a laissée pantoise et sans voix. Nous n'avions jamais parlé de cela….
Il faut dire que lorsque l'on est directrice d'un des services de Matignon, on a d'autres chats à fouetter que d'écouter les péripéties paranormales d'une petite voyante de cambrouse sans le sou! et je sais rester à ma place, malgré son amitié.
Aujourd'hui, je remarque que c'est la seconde fois qu'un phénomène insolite se déroule alors que se trouve un tiers présent (en dehors de ma fille, bien entendu).
Si cela continue, je vais avoir toute une foule qui témoignera de “ces étranges exploits“!

Pratiquez la magie sexuelle!

Cliquez pour agrandir l'image
vendredi 8 septembre 2017, 08:17
Je suis sûre que vous n'avez pas pensé un seul instant que vos pratiques sexuelles avec le partenaire de votre vie pouvaient apporter des “points“ bénéfiques ou chanceux dans votre quotidien!
L'acte sexuel magique entre deux partenaires est -ni plus ni moins- le "mariage du roi et de la reine". C'est ce que l'on dénomme lorsque l'on se targue d'être “initié“: l'opération des "Noces Alchimiques".
Pour cet acte sexuel “magique“, il y faut une certaine complicité entre les deux partenaires et, plus, une certaine “connectivité psychique“… il va sans dire que l'amour entre les partenaires est un point de départ important dans la réussite de cette “magie sexuelle“. C'est sans aucun doute la meilleure manière d'arriver à ces résultats "magiques" souhaités. La pratique de cette “magie“, permet d'arriver à créer et détruire, entre autre, la création de nouveaux paradigmes et à la destruction des tabous et des interdits sociaux.
Cette destruction des tabous et des règles morales permet de libérer encore plus d'énergie.
Comment et pourquoi la magie sexuelle? Dans certaines peuplades ou religion elle est considérée comme la plus sacrée des pratiques. Dans la Chine ancienne, l'Homme et femme sont décrits comme le Yang et le Yin, deux polarités complémentaires qui peuvent dégager une énergie formidable au paroxysme de l'acte. Le taoïsme utilise des actes sexuels contrôlés et prolongés pour soigner les maladies et ouvrir les canaux d'énergies. À la différence du tantrisme, l'éveil n'est pas le but seul, mais il vient après l'amélioration de la santé et du plaisir.
En magie pure, les buts peuvent être beaucoup plus étendus:
“Chargement“ en “volts psychiques“ de talismans et autres condensateurs fluidiques. Guérison de maladie.
Réalisation d'un projet etc.
Provocation de visions “surnaturelles“. (là, je ne sais pas trop ce que ces “pratiquants“ recherchent…).
J'ai lu que “le cerveau de l'homme est de polarité magnétique, celui de la femme est électrique. Le sexe de l'homme est électrique, celui de la femme est magnétique. Comme l'intérieur de l'anus est magnétique, l'acte magique fonctionnera également avec la sodomie, apportant également une stimulation possible à la Kundalini de la femme. L'union des deux produit un courant puissant. La Chine ancienne parlera plus simplement de l'union du Yin et du Yang."“
Idéalement les amants seront préparés par une mise en condition romantique, sensuelle, dans un esprit empreint de respect. L'acte sexuel magique est considéré comme une prière. Le but doit être visualisé très clairement.
Le mieux serait que l'homme et la femme aspirent au même but, mais le souhait d'un seul des deux dans le secret de son âme est suffisant pour se nourrir de la force de l'autre, bien que cela soit moins puissant cela reste efficace.
Formulez d'avance l'objectif, et ne l'oubliez pas au moment de l'accouplement, pendant et après.
Si l'acte d'amour est harmonieux et que les deux parviennent au plaisir, alors la "prière magique" sera réalisée. Certains affirment que si un individu désire une puissance ou une force, il l'obtiendra en focalisant son esprit dessus pendant l'acte jusqu'à son orgasme.
J'ai parlé de la “magie sexuelle“ réalisé entre deux partenaires. Elle sera, bien sûr plus puissante que celle réalisée individuellement, dans la masturbation féminine ou masculine.
Rien ne s'y oppose. Ayez une pensée précise de ce que vous voulez obtenir et gardez-la en esprit de façon tranquille et non férocement; en effet, vous ne parviendrez pas au soulagement de l'orgasme si vous êtes trop concentré-e sur une violente appropriation.


Bon, alors, quid de la réincarnation?

Cliquez pour agrandir l'image
mercredi 6 septembre 2017, 08:23
"Les biologistes aiment dire aux astronomes, non sans une certaine fierté, qu'il y a plus de combinaisons génétiques possibles chez l'être humain que de particules dans l'univers."
Très concrètement, si l'on pouvait "déplier" notre ADN, il serait long d'environ 2 mètres, pour 3,2 milliards de petites molécules appelées "nucléotides". Ça, c'est pour les combinaisons possibles "en théorie". Dans les faits, toutes ne seraient pas viables, car seule une partie minime de notre code génétique varie d'un individu à l'autre. "En réalité, les êtres humains ont tous un ADN identique à 99,9%."0,1%, soit 3 millions de nucléotides, tout de même.
Si vous vivez dans l'idée qu'un jour, le hasard vous confrontera à votre clone, vous vous faites donc des illusions (hors hypothèse, bien sûr, de clonage humain): le nombre d'habitants sur Terre –7,35 milliards– et notre espérance de vie moyenne –70 ans pour un Terrien en 2012– sont dérisoires face à la variété potentielle du génome.
Lire aussi la note sur le syndrome de Capgras
Lire aussi la note sur “les empreintes vibratoire du cerveau“ – (L'IMPÉRATRICE ET LES MONDES VIBRATOIRES)
Brian Pasley, un scientifique a mis au point un logiciel qui arrive à synthétiser la sonorité des mots qui ont été lus à partir des enregistrements de l'activité du cortex. Pour vérifier que le système fonctionnait correctement, et pas seulement pour un nombre limité de mots, il a fait lire une nouvelle série de mots aux 15 patients, laissant l'ordinateur recréer les sons entendus par le cerveau. Les résultats sont assez inégaux, certains mots étant plus reconnaissables que d'autres, mais sont très encourageants.
"Je pensais que ça ne marcherait pas, mais Brian (Pasley) a réussi à le faire, a confié au Guardian Bob Knight, directeur de l'institut de neurosciences de l'Université de Californie à Berkeley où l'étude à été menée.
Son programme réussit à reproduire le son qui a été entendu par le patient et on peut reconnaître les mots, même si c'est loin d'être parfait“.
Les chercheurs qui ont participé à cette étude espèrent de nombreuses applications futures, mais ils veulent aussi éviter de déclencher des fantasmes, en précisant que leur technique ne permettra pas à d'éventuels espions de lire directement dans les pensées d'un individu. Afin d'avoir un signal assez précis, les électrodes doivent en effet être directement implantées à la surface du cerveau, et l'expérience ne pourrait pas fonctionner à travers la boîte crânienne. D'autre part, l'activité cérébrale ainsi décodée ne concerne que le traitement des signaux sonores transmis par l'oreille, pas d'autres fonctions cognitives plus avancées.
D'autre part, une équipe de chercheurs de l'Université de Binghamton à New York a démontré qu'il était possible d'authentifier un individu de manière infaillible via
ses ondes cérébrales. Chaque individu, qui a son propre rapport avec des mots et des images, réagit d'une manière unique et génère un signal mental qui l'est tout autant.
Alors, je pose la question: quid de la réincarnation? Je ne parle pas de celle des bouddhistes qui vous disent que vous êtes d'abord une herbe, puis un crapaud et enfin un papillon: ces vies successives doivent vous préparer (?) à être un humain bien meilleur….
Je parle de tous ces escrocs et charlatans sur le web qui vous escroque de l'argent pour vous raconter que vous êtes la réincarnation de la servante de Toutankhamon ou d'un squaw indienne… bien sûr, cette personne vous dira avec forfanterie qu'elle est la réincarnation de Cléopâtre, de l'Impératrice Eugénie (ou autre “grand personnage“… allez, rassurez-vous, pour atténuer votre déception, elle vous dira que vous étiez, certes une indienne, mais la princesse de la tribu!
C'est ce qui m'a été révélé à la fin d'une conférence par une femme qui est venue me raconter qu'elle possédait ce “pouvoir“ de “donner“ les réincarnations successives de quelqu'un…. Ma conférence était basée sur l'Ancien Tarot de Marseille et pas sur les idées que je professe sur les “sacs mémoriels“… Elle ne savait pas ce que toutes mes années de recherche de la compréhension de ces phénomènes me permettait d'y “voir“ sans doute plus clair sur le phénomène de la réincarnation et de voir son charlatanisme….
Lisez toutes mes archives et vous pourrez vous faire, vous-même, votre propre avis sur cette question, sans oublier d'écouter mes “voyances“ de rétrocognition….
https://youtu.be/oZB5ct-MRmI

https://youtu.be/CDsLHSjVDeI

https://youtu.be/bQLtlgiUh8o

La "radio“ fantôme

Une radio dans la tête?
mardi 29 août 2017, 06:55
J'utilise ce mot mais, n'est-ce pas de la télépathie? En fait, je ne suis pas sûre que cela soi l'un ou l'autre. Je devrais écrire: notre mental ou “notre cerveau, est une caisse de résonance insolite“.
Pour l'information ci-après, heureusement ces dernières années, d'autres personnes m'ont indiquées qu'elles en étaient elles-aussi “victimes“.
Je ne sais si cela provient du fait que m'intéressant “aux autres pouvoirs“ du cerveau et donc je suis toujours vigilante sur les “signes extraordinaires“, mais il m'est arrivé (depuis le printemps 1973, début des mes recherches) à de très nombreuses reprises pour ne pas dire quotidiennement, d'entendre des “voix“ lorsque mon réfrigérateur ou congélateur se déclenchent. Récemment, une autre personne, me disait qu'elle éprouvait cela, mais sur le bruit de sa machine à laver….. Je l'ai rassurée en lui indiquant que cela arrivait à d'autres qu'elle.
Contrairement à ce que vous croyez, ces voix ne me disent pas d'assassiner des gens ou de me trucider: je ne suis pas schizophrène… j'entends ces voix comme s'il s'agissait d'une conversation entre plusieurs personnes. Une conversation sans cris ni hurlements, une conversation tranquille, à bâtons rompus…. c'est un verbiage en français je pense, “l'entendement“ me le fait croire.
Je ne comprends pas du tout ce qui se dit. Je n'ai même jamais essayé d'entendre ce qui se dit. En fait, cela m'est complètement égal.
Là, est le point essentiel: si vous êtes aussi “victime“ de phénomènes incroyables comme ceux que j'ai déjà indiqués pour ma part (voir les précédentes notes et vidéos sur cette chaîne), et bien, ne vous en faites pas, vous n'êtes pas anormal-e, fous à lier, etc. Ne vous tracassez pas, ne tombez pas dans la dépression. Ce phénomène arrive à beaucoup de personnes tout à fait “normales“. Il est vital de “conserver les pieds sur terre“. Soyez pragmatistes et réalistes. Jouez à “Descartes, me voici!".
En ce qui me concerne, je ne sais même pas si j'entends les mêmes voix, les mêmes conversations. Quand cela se produit, je quitte tout simplement ma cuisine et je ne m'inquiète pas un seul instant. Je suis trop habituée.
Je ne dis pas -qu'au début-, je me suis demandée si je ne devenais pas “gaga“… Mais, comme cela n'avait aucune autre incidence dans mon quotidien, j'ai décidé de ne pas m'en faire…. comme autrefois, lorsque j'étais cibiste et que la “propague“ nous en faisait entendre de toutes les couleurs!
Un autre phénomène insolite s'est produit également cinq ou six fois depuis 1973. Il m'arrive d'“entendre“ de la musique. Cette fois-ci, je n'entends pas “à l'extérieur“ mais “dans ma tête“. C'est comme si mon cerveau était un poste de radio. La musique est parfois brouillée, parfois plus claire, de puissance ascendante ou très faible. Le phénomène dure entre cinq ou six minutes, le temps que je “prenne des mesures“ mentales contre et l'éteindre. J'y parviens bien.
Je n'ai jamais pu comprendre de quelle “radio“ il s'agissait, je n'ai jamais entendu de gingle de station qui aurait pu me renseigner. J'entendais de la musique, genre “musique de supermarché“ ou de la musique moderne, genre “slow“ donc tranquille. Comme ce n'était pas de la techno ou du rapp, c'était supportable! de plus, cela n'a jamais “envahi“ violemment ma tête… comme une fantaisie de mon esprit, m'informant qu'il y a des phénomènes psi plus étonnants les uns que les autres, à étudier ou pas.
Ce phénomène -un peu idiot- se reproduit régulièrement: dernièrement, lorsque j'ai emménagé dans le pavillon (neuf) que j'occupe depuis 2012. J'ai entendu cette “radio“ à plusieurs reprises dans la journée durant plusieurs mois, parfois le matin, parfois le soir… cela se produit quand je suis tranquille sans aucune activité de concentration quelconque. Mon “esprit“ entend monter petit à petit, régulièrement ces musiques diverses; je m'en aperçois vaguement… j'en prends peu à peu conscience. Le temps de réaliser vraiment et de me l'“approprier“ pour être sûre que c'est revenu, et hop, le simple fait de m'y intéresser, la musique commence à diminuer et disparait en douceur.
J'ai entendu au début, cette “radio“ une seule fois dans la journée, mais pas tous les jours, c'était espacé, puis, cela c'est produit plusieurs fois dans la même journée. Le phénomène a duré environ six mois, à très petite intensité, puis a cessé sans que je m'inquiète ou que je ne “m'en fasse“ un seul instant.
C'est revenu au printemps de cette année 2016, une quinzaine de jour. Je me dis qu'en forçant mon mental à m'interdire d'entendre les conversations, il me repasse les plats de la “radio mentale“!
Non, je ne suis pas folle. J'écris tout cela pour les personnes qui sont, comme moi, affecté-es par ces problèmes. Je sais que je ne suis pas la seule, on me l'a dit. Vous n'imaginez pas ce que notre mental est capable de faire.
“Dans l'état de veille normal de la conscience, il y a un dixième du cerveau en activité. N'existe-t-il pas un état où la totalité du cerveau se trouverait en activité organisée?
Le matin des magiciens (1960) - Louis Pauwels“

Attentats de Barcelone

lundi 21 août 2017, 08:13
Coïncidence? Énorme chance? Miracle?
Dans le film-textes précédent, “les coïncidences“ ou loi du hasard, j'explique comment une tireuse de cartes peut vous faire une révélation qui se réalisera –parmi tout le fatras de ses bêtises- grâce à la loi des grands nombres, le hasard quoi! Le film-textes se termine ainsi:
“Il n'est pas question ici de dire que toutes les coïncidences n'ont pas de sens et doivent être ignorées, en effet les véritables cas improbables peuvent avoir une explication sous-jacente et la recherche de leurs causes est un effort louable. Pourtant, la grande majorité de ce que nous vivons se révèle être plus probable que ce que nous pensons, lorsque analysé avec un œil plus critique. Dès que nous tiendrons compte de ceci, et avec notre propension à la validation sélective, nous regarderons d'un autre œil les événements de la vie et plus encore les affirmations de tout charlatan. charlatans.info
Mais, expliquez-moi ce hasard là: avant tout, situer le contexte à la fois historique et contemporain.
Mes grands-parents paternels ont émigré en France, depuis la région madrilène, en 1915, poussés par une sévère disette. Ma grand-mère à eu 11 enfants, 5 garçons (dont les 3 derniers nés en France), et six filles (dont 5 sont décédées dans leur enfance et que je n'ai pas connues). Mon papa était le dernier de cette grande fratrie (né à Urdos, Pyrénées, en 1921). Toute la famille a obtenu la nationalité française en 1923 et s'est alors installée à Toulouse.
Le frère puîné de mon papa, né en France donc, est parti (en 1936) en Espagne pendant la guerre civile. Il n'a pas pu rejoindre la région de Madrid –berceau de la famille- et s'est retrouvé à Barcelone. Je ne vais pas parler de ses  péripéties pendant la révolution; cependant, il a rencontré une belle jeune fille, il s'en est amouraché. Revenu en France, il ne pouvait oublier son amour, il a demandé la permission à ses parents et est reparti à Barcelone se marier; il y a obtenu la nationalité espagnole et a eu deux enfants, ma cousine germaine  Mercédès et José, son frère. (les prénoms sont changés).
Qui ont eu des enfants eux-mêmes. Nous voici en août 2017.
Voici la chance extraordinaire qui s'est produite ce jeudi 17 août 2017. Ma cousine et son époux vivent dans un grand appartement dans le centre de Barcelone mais, comme la majorité des Barcelonais, elle possède une maisonnette au bord de la plage, éloignée du centre mais débarrassée de la grosse chaleur de cette magnifique et immense métropole catalane. Elle était là, ce fameux triste jour avec son époux et ses petits enfants, dont une adolescente de 17 ans.
Il faut savoir que, traditionnellement, la jeunesse barcelonaise se donne rendez-vous sur Las Ramblas lorsque les jeunes doivent se retrouver pour aller s'amuser. Mercédita (la petite-fille de ma cousine) avait rendez-vous avec tous ses ami-es, vers 17 heures. Elle avait demandé la permission, le matin, à sa grand-mère pour aller les retrouver dans la soirée et ma cousine avait dit: “d'accord, à condition que tu aie rangé ta chambre“…..
La petite traîne toute la journée, puis se pomponne des heures dans la S.D.B. et, prête à sortir se présente devant ma cousine: “my abuela, je sors!". Fine mouche, ma cousine: “attends, tu m'avais promis de ranger ta chambre, laisse-moi la voir“. Bien évidemment, elle était en désordre. Et ma cousine a refusé que sa petite-fille ne parte –et oui, éducation stricte dans ma famille- vers Las Ramblas où, sans aucun doute, l'attendait un funeste destin.
Ho, bien sûr, elle aurait pu ne pas être sur le passage de la voiture des terroristes islamistes… mais, imaginez si elle avait “vu“ cette horreur… qui l'aurait hantée toute sa vie accompagnés de violents  troubles psychologiques, très longs à guérir.... très longs à guérir.... ou pas. Elle aurait eu d'énormes difficultés pour rentrer…. Barcelone a été bloquée toute la nuit par les autorités, mettant en difficulté des centaines de milliers de gens. … où aller? pas de transports; comment revenir (seule peut-être?) à la maison de la plage… l'angoisse de ses grands-parents, des parents…. Toutes mes pensées
sincères et émues vont à toutes les personnes si atrocement blessées dans leur chair ou leur esprit. De quelques pays, nations ou religions elles soient. Maudits soient-ils pour l'éternité!
Alors, coïncidence ou pas?
chance ou pas? miracle ou pas?
A vous de déterminer….

Ma rétrocognition, ce n'est pas une imposture, la preuve!

La voyance dans le rêve
vendredi 18 août 2017, 11:12
Jung, la synchronicité, les archétypes de la psyché; des expériences inédites de voyance dans les rêves.
La rétrovision ou rétrocognition ou encore postcognition est un terme du vocabulaire paranormal désignant une perception extra-sensorielle (métagnomie) du passé.
Je suis donc une de ces très rares personnes pouvant relater -et avec une grande précision de détails- des faits passés impossibles à connaître selon les voies ordinaires.
J'ai cherché sur internet et j'ai bien ri en lisant certains textes: ceux qui en parlent le plus n'y connaissent rien, mais alors-là, RIEN!
En psychanalyse, Jung a fait beaucoup de recherches dans ces domaines; On lui doit, entre autres, les concepts d'"inconscient collectif", d'"archétypes", d'"individuation", de "types psychologiques", de "complexe", d'"imagination active", de "déterminisme psychique" et donc, de synchronicité. En travaillant sur les archétype et en étudiant les phénomènes de coïncidences sans cause logique, ce qu'il nomme la " synchronicité (dans La synchronicité comme principe d'enchaînement a-causal (1952), il émet l'idée que l'inconscient a une nature "psychoïde", "Comme l'âme" ou "quasi psychique".
L'inconscient collectif et les archétypes échappent ainsi à la représentation, au contraire des manifestations psychiques connues et certains phénomènes limites laissent ainsi à penser que les matériaux collectifs, via une transgression des limites matière-psychique, peuvent prendre forme, comme dans les coïncidences, la télépathie ou les manifestations fantomatiques. Jung en vient à former un nouveau terme pour décrire cette réalité autre: l'"unus mundus" (en latin: l'"unité du monde"). Il s'agit du domaine où la conjonction du psychique et du physique a lieu, expliquant par conséquent que "tous les différents plans de l'existence sont liés".
Il diffère en cela de Freud qui a refusé -dès le début- l'idée d'un inconscient collectif, même s'il reconnaît la récurrence de motifs symboliques à travers l'histoire et l'espace qu'il nomme les "fantasmes originaires".
Dans la psychologie analytique qu'il a développée, la synchronicité est l'occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit. Cette notion s'articule avec d'autres notions de la psychologie jungienne, comme ceux d'archétype et d'inconscient collectif.
La notion de synchronicité se distingue clairement de ces notions cependant. Sur le plan de l'expérience, la rencontre avec un événement synchronistique, à la différence de la rencontre avec un archétype ou une autre manifestation de l'inconscient collectif, a un tel degré de signifiance pour la personne, mais surtout apparaît d'une manière si fortuite et choquante pour le sens commun (malgré le sens qu'il revêt, ou à cause du sens qu'il revêt, pourrait-on tout autant dire), que la personne s'en trouve transformée.
Si les synchronicités ont un sens et que le temps est une illusion nécessaire à notre expérience dans la matière, alors il doit être possible de les utiliser à notre avantage, voire de les provoquer. Etonnamment (ou pas) on trouve cette approche à la fois dans les pratiques pré-civilisationnelles de certains courants du chamanisme et dans les réflexions de pointe de la physique contemporaine.
Et pour cause, pourrait-on dire, car les deux s'appuient sur le même concept: la rétro-causalité. L'idée que le futur ait une certaine "solidité", sous forme de potentialité ou de réalité psychique, et soit capable d'agir sur le présent n'est en effet pas nouvelle et les chamanes ont toujours su en tirer profit, notamment par l'intermédiaire des rêves.
Sur le plan théorique, les synchronicités (si du moins on en accepte l'existence) remplissent un tel rôle. Elles posent un défi à la notion de causalité telle qu'on l'entend habituellement et à l'idée du monde et de la place du sujet dans celui-ci (dans l'Occident moderne à tout le moins). Jung tentera de comprendre ce phénomène en dialoguant avec, notamment, Wolfgang Pauli, un physicien aux prises avec des paradoxes semblables à l'échelle subatomique, ainsi qu'en étudiant de nombreuses pratiques traditionnelles violant également le principe de causalité.
Les "visions" et des manifestations synchroniques surviennent, porteuses d'enseignements utiles à notre évolution et à celle de la connaissance destinée à être partagée par les membres de notre espèce.
Ces visions et manifestations sont à l'image de la nature du cerveau droit. C'est-à-dire qu'elles ne possèdent aucune limite spatio-temporelle et qu'elles peuvent surgir, par exemple, d'un passé lointain... D'autres témoignent être en relation avec des êtres venus du futur et même de plusieurs futurs possibles... Et bien, j'ai entendu un physicien déclarer en juin 2017, que les études scientifiques actuelles se concentrent sur la recherche des “Terre“ parallèles: cela est-il possible croyez-vous? Mais, où en sommes-nous sur l'échelle de notre évolution pour prétendre qu'une chose est possible et l'autre pas?
Les fréquences que nous percevons par le biais de nos sens, nous donnent de l'information sur le monde qui nous entoure et de ce fait, toujours dans ces mêmes limites; elles nous informent également sur notre nature d'êtres humains et le degré d'évolution. Cela signifie que ce que nous percevons du monde et de l'univers qui nous entoure, provient de Notre Propre Vibration, de Notre propre fréquence vibratoire (j'ai mis en majuscule pour que vous aperceviez à quel point chaque être est unique… et où est la réincarnation dans tout cela? celle que les charlatans veulent faire accroire en vous racontez que vous étiez une princesse indienne ou la servante de Cléopâtre (tandis que la charlatane se garde pour elle d'être la réincarnation de cette reine d'Egypte –je dis cela pour une fumiste toulousaine qui doit bien savoir qu'elle est escroc).
Nous portons à la "réalité" qui nous semble extérieure, les limites ou les ouvertures de notre monde intérieur. Ni plus ni moins et cela évolue uniquement selon l'augmentation des nos découvertes ou recherches. Disons donc que le monde -tel que nous le percevons- est le résultat de notre propre création. Cela semble presque impensable. Effectivement, quelque part, nous portons à la "réalité" nos enfers et nos paradis intérieurs. D'où l'expression que les yeux sont le miroir de l'âme…. Ici, cette phrase de Gandhi prend tout son sens: "Soyez -vous-même- le changement que vous souhaitez pour le monde".
Pour Hubert Reeves, astrophysicien, le "plan acausal sous-jacent à l'existence des lois de la nature [...] serait celui où s'inscrirait la question du "sens" ou de l'"intention" dans la nature [et où] la conscience de l'homme [s'inscrirait] dans son évolution"; les événements synchronistiques seraient significatifs de l'unité de l'univers, et la notion de synchronicité serait de ces intuitions exprimées par des balbutiements maladroits parce que "les mots mêmes nous font défaut".
Pouvons-nous influencer notre vie en utilisant les synchronicités, en les appelants, voire en les provoquant? Oui, d'après des pratiques chamaniques venues du fond des âges et des personnes qui pensent “autrement“, comme moi!!! mais aussi selon la physique moderne! Et si le futur pouvait être connecté? Et bien, changez “connection“ par le mot “voyance“ et alors les septiques et autres scientifiques rigolards au seul mot “parapsychologie“ vont se mordre les lèvres!!!
Dans la culture aborigène d'Australie, la notion de rêve est centrale et c'est la cinquième dimension a sa propre temporalité. L'anthropologue québécoise Sylvie Poirier explique que les Aborigènes vivent la continuité du "rêve ancestral", qui désigne le temps de la création, avec le rêve individuel : " Les rêves sont l'espace-temps privilégié de communication entre les humains et les Anciens, les humains et les esprits des morts. 
"Le rêve est un voyage de l'âme, il est actif et "représente une forme d'engagement", comme l'écrit de son côté Robert Moss, créateur du rêve actif: "On peut décider de l'endroit où on a envie d'aller et y aller consciemment“. 
Sylvie Poirier souligne que les Aborigènes distinguent les "rêves ombres", les moins importants et dont on se souvient à peine, et les rêves "porteurs d'un message", "ceux qui présagent d'un événement à venir ou confirment un événement déjà survenu. […] Les rêves peuvent aussi annoncer la visite d'un parent ou d'un étranger ; d'autres présagent d'un malheur prochain […] ; d'autres rêves avertissent d'événements déjà survenus dans une autre région mais dont la communauté du rêveur ne sera informée qu'après que le rêve se soit produit (1)…"
Le rêve oriente finalement les activités liées aux rencontres, à la chasse et à la cueillette, aux maladies, aux conflits, etc. Ce que l'Occidental nomme synchronicité est donc dans cette culture la marque de l'irruption constante du " temps du rêve " dans le temps ordinaire car, note Sylvie Poirier, " l'univers aborigène est un univers ‘‘où tout fait signe'', ou pour reprendre l'expression de Foucault (1966), un univers où les signes font partie des choses; les signes n'y sont donc pas des modes de représentation, ils sont des manifestations. Toute manifestation est potentiellement signifiante“. 
Un univers où les signes font partie des choses, une sorte de puzzle temporel
En étudiant l'initiation des chamanes Shipibo-Conibo d'Amazonie péruvienne, l'ethnobotaniste Romuald Leterrier a de son côté découvert "une forme de cognition rétroactive avec des échanges d'information à rebours dans le temps, du futur vers le passé". Là aussi, les chamanes utilisent différentes formes de conscience et donnent la même importance à l'état de veille, au rêve et à "l'expérience visionnaire provoquée par l'absorption de plantes psychoactives comme dans la préparation ayahuasca", explique-t-il.
Mieux, le chamane met en œuvre une logique dynamique d'échanges d'information entre rêves, conscience de veille et visions, et l'expérience initiatique se structure comme un puzzle temporel dans lequel les informations disparates et chaotiques du début de l'expérience prennent du sens dans le futur de l'initiation. "C'est à rebours du temps, par le biais de la rétrocognition, que l'initié non seulement comprend le sens de ses rêves, de ses visions et des synchronicités, mais est aussi susceptible, par l'effet des prises de conscience et de l'intention, de produire à rebours les synchronicités qui vont avoir un rôle d'attracteur et d'organisateur", souligne Romuald Leterrier.
Lors d'un séjour chez les Shipibo, un chamane métis, Ernesto, lui apprend qu'il existe une façon de contrôler ses rêves à partir du futur, sur la base d'un travail de mémoire qui consiste à "se souvenir du futur". Et de lui livrer l'exemple suivant: "Disons que tu as rêvé cette nuit d'un homme habillé en blanc qui te donnait de l'argent. […] Trois semaines plus tard, tu vas à ta banque et l'employé au guichet est habillé en costume blanc. Surpris, tu repenses à ton rêve. C'est cette énergie, ce frisson de la surprise qui parcourt ton corps et ton esprit qui, lorsque tu te souviens de ton rêve, lui donne sa forme et son contenu trois semaines en arrière dans le passé“.
Une science de la surprise
Là où d'autres n'y verraient qu'une forme de superstition, Romuald Leterrier a au contraire entrepris de mettre à l'épreuve cette modélisation des rêves par la rétrocognition, "le réel étant aussi souple que le rêve", selon Ernesto. Il s'agit en fait d'entraîner sa conscience extratemporelle selon une véritable "science de la surprise". "Il est important de bien mémoriser ses rêves et d'avoir ensuite une forme d'attention flottante, détachée, précise-t-il. L'effet de surprise provoqué par ce type de synchronicités active notre conscience extratemporelle qui influence le hasard.
Nous sommes bien en présence d'une science de la surprise qui crée un acte d'observation et simultanément de création d'un événement. Le constat d'une synchronicité est un acte d'observation faisant intervenir nos sens et notre cognition en lien avec notre mémoire, mais aussi notre intelligence du cœur ou émotionnelle en provoquant dans notre organisme une cascade d'émotions qui nous amène presque à l'euphorie. Une bonne synchronicité provoque toujours de la joie et un sourire qui unifie l'observation, le mental, le cœur, et l'esprit“.  Le réel étant aussi souple que le rêve
En 2013, il met au point son premier protocole d'expérimentation pour créer des synchronicités, en s'inspirant de dispositifs divinatoires anciens tels que le Yi-Jing ou la cartomancie. Deux éléments sélectionnés "au hasard" sortent: l'animal rat et l'archétype cristal. Quelques heures plus tard, alors qu'il zappe devant sa télévision, un rat géant au dos recouvert de cristaux de quartz apparaît sur son écran!
Un second tirage effectué un mois plus tard donne le singe associé à la chauve-souris. Le lendemain, Romuald Leterrier se trouve dans un magasin de vêtements et remarque, côte à côte, un pull au motif de chauve-souris avec des perles de cristal et un autre figurant un singe…
À raison d'une expérience tous les deux mois, les synchronicités continuent de se manifester tout en se complexifiant et "en développant des condensations d'information par résonance entre elles" , observe-t-il. L'archétype cristal reste présent, comme un "ciment psychique et physique"  ; or il est le symbole d'une matière informée par l'esprit.
"Pensée magique, animisme, névrose obsessionnelle… ", Freud ne nous a-t-il pas libérés de toutes ces fadaises? Et pourtant, la physique moderne vient en renfort de cette lecture rétro-causale avec les propositions iconoclastes du physicien Philippe Guillemant, qu'il a -lui aussi- testées en maintes occasions et qui l'amènent aujourd'hui à affirmer: "Nos intentions causent des effets dans le futur qui deviennent les futures causes d'un effet dans le présent“. 
Le concept de rétro-causalité en physique a été défendu en son temps par Olivier Costa de Beauregard, ancien directeur de recherche au CNRS, plus ou moins marginalisé pour son soutien à la parapsychologie. Comme le fait observer Philippe Guillemant, cette notion "exigeait un futur déjà déployé, ce qui a longtemps paru impensable, mais c'est aujourd'hui le concept de causalité stricte, avec flèche du temps, qui est largement remis en question".
Ainsi, une vingtaine d'articles ont été publiés dans les actes du Congrès international sur la rétro-causalité quantique qui s'est tenu à San Diego en juin 2011. "Les synchronicités et autres phénomènes extraordinaires nous dévoilent des dimensions intérieures où les lois physiques ne sont défiées qu'en apparence, observe Philippe Guillemant. L'action de la conscience traduit simplement la causalité inverse, la cause finale, qui est liée à l'intention et qui a volontairement été oubliée par la science parce qu'elle s'est construite en opposition aux religions. Cette cause inverse existe déjà dans notre réalité et la seule chose est d'en faire l'expérience. Le temps n'existe pas; la sensation du temps correspond à une vague de densification de la conscience collective qui vient modifier localement la réalité à une ou plusieurs époques simultanées, comme illustré dans le film Cloud Atlas“.
S'appuyant sur une expérience de simulation chaotique avec des boules de billard virtuelles, en cours de publication dans une revue scientifique, Philippe Guillemant en vient à proposer l'existence de six dimensions supplémentaires pour décrire notre futur: trois pour décrire le point par lequel il faut passer pour connaître les conditions finales (la destination), et trois pour décrire le chemin que l'on va prendre. "Pour décrire précisément ce qui se passe dans l'espace-temps, la physique a besoin de six dimensions supplémentaires, comme le propose la théorie des cordes, mais sans savoir à quoi elles servent", conclut-il.
Dans le cadre de la théorie de la double causalité qu'il propose, notre présent peut être sous l'influence du passé, comme le sens commun nous pousse à le croire de façon exclusive, mais il peut aussi être sous l'influence de notre futur. Même en restant dans une mécanique déterministe, cette théorie dit que nos lignes temporelles peuvent bouger dans le futur, sous l'effet de nos intentions et de certaines "qualités d'âme", ce qui est la source même des synchronicités. "N'y croyez pas, invite Philippe Guillemant. Testez-la!".

Décidément, il m'en veut… notre minuteur!

jeudi 10 août 2017, 09:12
Ce minuteur est aimanté et collé sur la porte du congélateur (50 l) au dessus de mon réfrigérateur; (je possède aussi une armoire congélateur de 250 l). Seule ma fille s'en sert pour son médicament anti-allergique: elle doit garder ce dernier deux minutes sous la langue avant de l'avaler.
Ce minuteur donc est bloqué en permanence sur 2.00 puisqu'il doit décompter ces fameuses minutes. Décompter -comme la règle le veut en diminuant- ….et pas dans l'autre sens, comme il a eu le culot déjà de nous faire… sans compter toutes les autres avanies de comportement qu'il a manifesté… uniquement lorsque j'étais dans les parages.
Peu de personnes ouvrent ou ferment cette porte; dont moi, étant donné que je suis la reine de ma cuisine!
Hier soir, le 9 aout 2017, j'ai voulu ranger dans ce congélateur un pot de bouillon à la gélatine d'os à moelle quant en refermant la porte, le minuteur se met à sonner et marque 1 au lieu de 2.00. J'appuie aussitôt pour le stopper. La sonnerie s'éteint mais il marque toujours 1; j'ai alors compris qu'il me fallait retirer la pile sinon, il allait re-sonner dans la minute: il est de fabrication tellement minimale que, pour le mettre à 0, il faut retirer la pile, c'est dire le peu de sophistication d'icelui.
Je l'ai retourné, retiré la pile et, de rage, je ne l'ai remise que ce matin à 6 heures lorsque je me suis levée et suis retournée dans ma cuisine. Je n'ai pas jugé bon de le remettre à 2.00 pour les besoins de ma fille, elle peut bien le faire et je l'ai remis à sa place habituelle pour qu'elle le trouve plus tard en se levant. Elle a bien vu qu'il ne marquait plus ses minutes à son habitude mais elle n'a rien dit, elle a trop l'habitude que je lui en raconte de belles avec ce drôle de zig! c'est ce que j'ai fais lorsqu'elle a petit-déjeuné.
Elle ne demande même plus pourquoi son minuteur ne marque plus les 2.00 espérés, elle attend simplement que je lui raconte les nouvelles aventures qu'il m'impose.
Je sais maintenant pourquoi les piles de mes montres “ne tiennent pas“: cela fait plus de 15 ans que je ne mets plus de montre…. marre, d'en racheter trop!

La rétrocognition

C'est l'art de lire la vie des ancêtres; leur physique, leur caractère, leurs façons d'être, leur profession....
Cette faculté est très rare chez les bons voyant-es...
J'en fais partie....
Ecoutez une rétrocognition sur ma chaîne Youtube
Donnez votre sentiments en appuyant sur Pouce en l'air et abonnez-vous pour connaître mes autres vidéos à venir



Cliquez pour agrandir l'image

ARCHIVE 10



Au fur et à mesure de leur ancienneté, les  notes sont envoyées en archives.... Actuellement elles émigrent ARCHIVE 9